“L’apprendre” a aussi son festival !

18/01/2024 -- paru surLyon Positif

Le Festival de l’Apprendre fait son grand retour à Lyon dans divers lieux de la métropole lyonnaise. Du 22 au 27 janvier 2024, les acteurs de l’éducation, de la formation et de l’insertion professionnelle se mobilisent pour que chaque citoyen, autour de ses talents, puisse devenir pleinement acteur de son environnement. Un projet ambitieux et inspirant dont Lyon Positif est l’un des partenaires média et que nous présente en détail dans ce grand entretien Angélique Figari, co-fondatrice de la Maison de l’Apprendre qui porte le projet sur notre territoire.

Un événement incontournable sur le territoire

Dans le cadre de la Journée Internationale de l’Education proclamée par l’UNESCO, la 5ème édition du Festival de l’Apprendre revient sous le thème «apprendre à prendre soin de soi, des autres et de la planète». A l’hôtel de la Métropole de Lyon et à la Maison de l’environnement, cette intense semaine verra se succéder ateliers, conférences, et tables rondes, mais aussi ciné-débats sur des sujets très variés comme : la gestion du stress pour une affirmation professionnelle, la compréhension des mécanismes du cerveau lorsque l’on résiste à la préservation de notre planète ou les meilleurs moyens d’expliquer l’économie sociale et solidaire aux élèves.

Un évènement hybride et inclassable qui considère l’éducation comme une discipline continue, constamment adaptée aux évolutions de la société et ce tout au long de la vie, mais qui est surtout le pilier de notre “bien-vivre” en société autant que de notre épanouissement individuel et collectif.

Une coordination globale assurée par la maison de l’apprendre

La Maison de l’Apprendre constitue un réseau dynamique et unique d’acteurs impliqués sur la Métropole de Lyon, dont la raison d’être est de favoriser le développement de l‘apprentissage et de “l’apprenance” sous toutes ces formes.

Cette association mobilise une communauté de plus de 2000 acteurs et regroupe enseignants, entrepreneurs sociaux et organismes de formation continue, tous engagés dans une réflexion sur les moyens les plus utiles et efficaces aujourd’hui pour mieux apprendre, et ce, à tous les moments charnières de l’existence.

Cette structure est incarnée sur notre territoire par 2 cofondatrices : Angélique Figari et Tiphaine Bonnet

Angélique Figari, est une ancienne assistante sociale. Elle a notamment travaillé en tant que Directrice du Service Éducatif jeunesse à la ville de Feyzin. Un jour, lors d’une rencontre fortuite avec un chef d’établissement de collège en éducation prioritaire, une discussion stimulante s’engage autour du modèle éducatif anglo-saxon et change son regard sur les choses.

Passionnée par l’expérimentation et convaincue du levier que représente l’intelligence collective elle décide de s’investir sur ces sujets comme consultante avant de croiser la route de l’ONG Ashoka et sa “Change Maker School”. Elle intègre et développe alors ce réseau, soutenu par l’Unesco et le ministère de l’Éducation nationale pour créer une nouvelle dynamique d’alliances territoriale.

Tiphaine Bonnet quant à elle a exercé le métier de DRH pendant 7 ans autour de l’accompagnement des talents avant de rejoindre l’ONG Ashoka ou elle a pris en charge la transformation de l’éducation éducative. Elle est depuis soucieuse de mettre en place une société apprenante dans laquelle tous les acteurs coopèrent pour résoudre les défis d’une société qu’elle espère durable et résiliente.

“L’éducation, d’un point de vu lexical permet de nous questionner sur ce que l’on a appris, mais également sur le contexte et la période au cours de laquelle on l’a fait”.

Angélique Figari, cofondatrice Maison de l’apprendre

Un manifeste nécessaire pour changer notre manière d’apprendre

Comme le répétait sans cesse Nelson Mandela : “L’éducation est l’arme la plus puissante que l’on puisse utiliser pour changer le monde”.

Aujourd’hui et plus que jamais, dans un monde complexe qui se transforme plus rapidement que les institutions publiques, il est nécessaire de revoir les méthodes de travail et d’accompagner les politiques publiques éducatives dans ce changement.

Il est important surtout de prendre conscience qu’aujourd’hui en France, un enfant de 3 ans issu d’une famille modeste maîtrise 500 mots, contre 1 000 pour les enfants de familles aisées. Que près d’1,5 million des jeunes âgés de 15 à 29 ans sont des NEETS (jeunes non-scolarisés, sans travail et sans formation), c’est à dire des jeunes sans perspectives, invisibilisés et guettés par l’exclusion. Que l’on compte 2 fois plus de jeunes sans diplômes dans les quartiers prioritaires des grandes métropoles et que les taux de chômage y sont 2 à 3 fois plus élevées.

Qu’en sera-t-il demain sachant que pas moins de 65 % des métiers qu’exerceront nos enfants n’existent pas encore ? Face à ces constats, le 4ème Objectif de Développement Durable proposé par l’UNESCO encourage à assurer l’accès de chacun à une éducation de qualité, sur un pied d’égalité et promouvoir les possibilités d’apprentissage tout au long de la vie.

Des questions essentielles se posent à chacune et chacun d’entre nous : pouvons-nous continuer à apprendre aujourd’hui comme hier ? Apprendre, est-ce finalement seulement un droit ou également un devoir ? Quelles sont les compétences indispensables à développer pour faire société en prenant soin de soi, des autres et de la Planète ? Voilà les enjeux et les réponses que vous pourrez trouver pendant ces 3 jours.

Lyon Positif, en tant que partenaire média, sera doublement représenté par Frédéric Duval, directeur de la publication, qui animera la conférence plénière du mardi 23 janvier à 18 H consacré à cette question essentielle : “Pourquoi et comment faire collectif en faveur de la jeunesse pour lutter contre les inégalités?”. William Faivre, le rédacteur en chef sera présent, cette fois-ci avec sa casquette de réalisateur, lors de la table ronde du vendredi 26 janvier à 8 H 30 sur le thème : “Marque employeur, quel rôle de l’impact éducatif des entreprises”. Il y sera notamment diffusé le trailer de la série documentaire fiction qu’il a réalisé pour le compte de l’association Semeurs de Talent, qui vise à valoriser et rendre attractif les métiers de la main, notamment dans le bâtiment et sera représentée par son président Samuel Kohen.

Retrouvez tout le programme du festival sur : https://www.festivaldelapprendre.fr

logo
Laissez vous

Positiv In Lyon

Découvrez l'équipe

logo
logo

Apportez vos idées

Le média des récits locaux à impact positif