« Les débraillé.e.s » remet la location à la mode

22/12/2023 -- paru surLyon Positif

Au moment des cadeaux de fin d’année, il est parfois difficile d’éviter d’acheter des vêtements et d’accessoires, dont on sait pourtant qu’ils finiront au fond du tiroir sans jamais avoir été portés. Depuis la mi-novembre, « les Débraillé.e.s », la boutique nichée sur les pentes de La Croix-Rousse, qui vous permettent de tester avant d’acheter, voit son nombre d’abonnés augmenter très sensiblement et apporte ainsi une réponse concrète à la surconsommation.

“Il ne faut pas souffrir pour être belle”

Le concept est des plus simples et visiblement très efficace : essayer les vêtements et accessoires avant de les acheter, afin de consommer de manière consciente tout en préservant son portefeuille. 

Installée au 5 Rue Saint-Polycarpe (Lyon 1), cette boutique, spécialisée pour le moment dans les vêtements féminins, propose divers abonnements offrant une possibilité illimitée de location de vêtements, suivie de la possibilité d’achat à prix réduit après essai, avec des réductions allant jusqu’à 60%. 

En collaborant exclusivement avec des marques indépendantes lyonnaises, ou issues de la fabrication française et en proposant des produits neufs, cette approche d’achat favorise l’exploration de styles. Elle encourage à oser et à se décomplexer, tout en facilitant une consommation réfléchie, moins impulsive et bonne pour l’environnement. Une boutique qui se démarque quand on sait qu’aujourd’hui, selon le rapport annuel du cabinet McKinsey sur l’impact de la mode : « En moyenne en Europe, un vêtement est porté 7 fois avant d’être jeté »

S’interroger pour mieux créer

Ce concept de location a vu le jour grâce à l’amitié entre deux lyonnaises passionnées de mode, Sirine Laghmiri et Delphine Gelin, qui, il y a trois ans, ont décidé de s’opposer aux diktats et aux injonctions de la mode imposées alors aux femmes. 

En tant que ferventes amatrices de mode, elles se sont rendu compte qu’elles ne pouvaient pas toujours suivre les tendances en raison de contraintes budgétaires, ce qui les poussait à se tourner vers la fast fashion. Fortes de leur expérience dans le secteur de l’alimentation bio, les deux amies ont commencé à remettre en question leurs habitudes de consommation, en particulier dans le domaine textile, donnant ainsi naissance à l’idée novatrice des débraillé.e.s.

Nous voulons que toutes les femmes puissent oser les styles sans se ruiner et sans ruiner la planète ”

Sirine Laghmiri, Co-fondatrice – Les débraillé.e.s

logo
Laissez vous

Positiv In Lyon

Découvrez l'équipe

logo
logo

Apportez vos idées

Le média des récits locaux à impact positif