Les Grandes Locos : une seconde vie pour la culture

23/03/2023 -- paru surLyon Positif

Deux recycleries culturelles seront accueillies au sein du technicentre SNCF de la Mulatière dès 2024, au beau milieu des grands événements culturels métropolitains : Nuits sonoresLes Biennales de la Danse et d’Art Contemporain, Le Lyon street Food Festival. Un projet collaboratif entre la Métropole du Grand Lyon, la commune de la Mulatière, la SNCF et les acteurs culturels.

Bruno Bernard, Président de la Métropole Thierry Bauchet, Directeur immobilier Territorial Sud-Est

Dans une logique d’économie circulaire, le Technicentre de la SNCF accueillera deux recycleries professionnelles : l’une sera dédiée aux activités de production artistique et l’autre au réemploi des matériaux du bâtiment.

Pour faire vivre ce pôle du réemploi, la Métropole de Lyon lancera courant 2023, un appel à manifestation d’intérêt (AMI) pour identifier les futurs opérateurs économiques. Une gestion qui sera selon la Métropole, déléguée à un assistant de maitrise d’ouvrage.

Un lieu où culture et mutualisation vont de pair

Sur le quai Pierre Sémard, les anciens “Ateliers d’Oullins ” vont être réhabilités dès avril 2023 jusqu’en 2027 pour devenir «Les Grandes Locos». Un clin d’œil  au passé industriel du site qui avait pour vocation de construire les premières locomotives de France. Au nord de ce site : Collecte, trie, atelier de fabrication, formation et revente seront les services proposés par ce nouveau tiers lieu. L’objectif sera de mutualiser les moyens pour leur donner une seconde vie, à disposition des acteurs culturels présents mais pas que… L’idée est que ces recycleries soient ouvertes aux acteurs internes au site mais également aux acteurs externes.

Présentation du plan des Grandes Locos
Le Technicentre de La Mulatière couvre 20 hectares

Une initiative qui ne date pas d’hier

À l’origine, ce projet de recyclerie a été lancé en 2021, allant jusqu’à l’élaboration d’une enquête de besoins et de faisabilité technique et juridique des acteurs culturels qui devaient faire vivre ce lieu.

Mais selon, Marie Goetz, chargée de mission Culture à la Métropole de Lyon, l’implantation des grands événements culturels ont monopolisé les discussions, n’enlevant rien à la volonté de la métropole de faire éclore le projet.

De nouveau sur la table et actuellement en négociation : Professionnels du BTP, promoteurs immobiliers, acteurs culturels pourront déposer, louer et acheter du matériel remis en circulation grâce à un service de collecte qui récupérera les invendus, les erreurs de commande ou encore les chutes de matières premières…

Les travaux du technicentre SNCF se finaliseront en 2030, avec une réurbanisation et végétalisation du site.

“On ne compte pas lâcher ce projet” […]”Ces recycleries culturelles seront une première à Lyon”

Marie Goetz, chargée de mission Culture à la Métropole de Lyon
logo
Laissez vous

Positiv In Lyon

Découvrez l'équipe

logo
logo

Apportez vos idées

Le média des récits locaux à impact positif