ViensVoirMonTaf, le réseau des jeunes qui n’en ont pas

09/05/2023 -- paru surLyon Positif
ViensVoirMonTaf

Ronalpia accompagne des structures de l’Économie Sociale et Solidaire en région Auvergne-Rhône-Alpes. C’est à travers une dizaine de programmes que l’incubateur intervient à différents stades de développement de ces entreprises. Découvrez nos cinq portraits d’entrepreneurs sociaux incubés par Ronalpia. Lyon Positif a donné la parole à Marion Sels, directrice de l’antenne Auvergne-Rhône-Alpes chez ViensVoirMonTaf, le réseau qui redonne de l’ambition en milieu scolaire.

Les premiers pas de Marion chez ViensVoirMonTaf

Durant ses études, Marion s’intéresse à la recherche en sciences sociales, c’est donc rempli d’ambition qu’elle a pour projet de rédiger une thèse et de se lancer dans un master 2. Seulement, pour Marion, la recherche est “un domaine passionnant mais difficile et encore trop solitaire”. Durant ses études, la posture de sociologue lui est également inconfortable et se sent mal à l’aise avec l’idée d’oeuvrer pour les autres sans être en contact direct avec eux. Elle comprend alors que son moteur est de travailler en collectif sur le terrain.

” Je cherchais un travail où je pouvais agir directement sur le terrain “

Marion SELS, directrice de l’antenne ViensVoirMonTaf en Auvergne-Rhône-Alpes

Les premiers pas de Marion, au sein de ViensVoirMonTaf se font en 2018 à Paris, alors chargée de développement.
Une association qui permet aux élèves issus des Réseaux d’Education Prioritaire (REP) de trouver des stages d’observation en 3e de qualité, motivants et pertinents pour leur orientation grâce à un réseau des adhérents de l’association. Face à la forte demande sur le reste du territoire français, une antenne s’ouvre en 2020 à Lyon. Une opportunité pour Marion. Elle quitte alors la capitale pour agrandir cette communauté en devenant directrice de l’antenne AURA.

Pourquoi les jeunes manquent de réseau ?

D’après le ministère de l’éducation, dans les établissements publics, six collégiens de REP sur dix ( Réseaux d’éducation prioritaire ) et les trois quarts des collégiens de REP+ ( secteurs isolés avec une forte concentration de difficultés sociales ) ont des parents ouvriers ou inactifs. Un net écart face aux établissements privés qui ne comptent qu’un élève sur cinq issu de REP ou REP+. Pour pallier ce manque de réseau professionnel, l’association intervient dans les écoles en construisant des programmes spécifiques à chaque élève ou en organisant des événements comme des stages dating et des ateliers pour préparer le candidat à passer un entretien.

L’autre enjeu de l’association est de trouver des entreprises partenaires qui acceptent de jouer le jeu en ouvrant leurs portes. Que ça soit dans l’audiovisuel, dans la restauration, dans le droit ou dans le journalisme, des entreprises oeuvrent pour une plus grande égalité des chances en replacer les compétences et l’aspiration au centre des préoccupations.

ViensVoirMonTaf recense 4 000 élèves de 3e REP en recherche de stage de découverte chaque année, ce qui représente 30 collèges dans la Métropole de Lyon. Une raison évidente de son installation sur le territoire. Pour créer ce nouveau réseau, Marion participe à 2 programmes de Ronalpia. Le premier “Implantation” permet à l’association de rencontrer des entrepreneurs de la communauté de Ronalpia ainsi que des instituions locales. Le deuxième, le programme “Orientation” permet de réfléchir sur la stratégie de l’association et son post de directrice. “Un lien fort se tisse” entre l’association et Ronalpia d’après Marion, puisque l’accompagnement est intrarégional avec l’implantation à Lyon et à Grenoble. D’ailleurs Marion, cette ancienne bénéficiaire sera le jury de sélection de la prochaine promotion du programme d’implantation à Lyon chez Ronalpia.

À ce jour, ViensVoirMonTaf continu de dénicher des stages pour les collégiens d’Auvergne-Rhône-Alpes, avec au compteur plus 143 stages signés.

logo
Laissez vous

Positiv In Lyon

Découvrez l'équipe

logo
logo

Apportez vos idées

Le média des récits locaux à impact positif