Villa Urbana : une « coloc » géante et solidaire !

28/11/2023 -- paru surLyon Positif

Villa Urbana, fraîchement inauguré, ce tiers lieux nouvelle génération ouvre ses portes dans le quartier République, à Villeurbanne.

Une grande coloc ouverte, solidaire et innovante qui a pour vocation, l’accueil, que ce soit pour des personnes exilés, des personnes sans abris et des entrepreneurs lyonnais comme du grand public. Porté par Weavers France, l’association Entourage et l’incubateur Sisuu, cet espace respire la convivialité et l’accueil inconditionnel.

450 m2 de « lieux communs »

Lorsque nous arrivons au 4e étage du bâtiment “ Les Gémeaux “, Savannah Martin, la chargée de communication de Weavers France, nous attend. 

Dès la porte d’entrée franchie, nous atterrissons directement dans l’espace cuisine, cet espace chaleureux qui retient particulièrement l’attention grâce à sa grande fresque originale recouvrant le mur central, peinte par l’illustrateur Livio Fania.

C’est ici que se déroule “ le rituel “. Organisé trois fois par mois, les salariés de l’association Weavers, Entourage, Sisuu et les apprenants de Weavers se retrouvent autour d’un jeu de présentation, d’un petit-déjeuner ou encore d’une soirée raclette pour mieux se connaître et partager.

Nous poursuivons notre visite vers “ l’espace chill “ plus intimiste, qui voisine avec le grand espace conférence. Une estrade, des bancs et des tables entièrement modulables, nous permettent d’imaginer les multiples événements qui vont avoir lieu : conférences, soirées ciné débats, ateliers… Un espace central dans le projet même qui symbolise tout l’enjeu du tiers-lieu : attirer des publics de plus en plus larges pour parvenir à être identifié comme un lieu accessible grâce à la programmation événementielle. 

Depuis le mois de novembre, les ateliers gratuits et ouverts au grand public, co-construits avec les autres colocataires, s’enchaînent. Le programme est très éclectique : cela va d’un atelier pour donner des clés sur le “ monde de la rue” organisé par Entourage, à une soirée débat sur “ La convention citoyenne sur la migration ” animée par Weavers en passant par un cours de Pilates… D’autres événements sont d’ores et déjà programmés comme des « jobs dating », des groupes de réflexions sur des problématiques sociétales ou encore des événements en collaboration avec les structures voisines.

Au bout de la pièce, un couloir tapissé d’une jolie peinture colorée, réalisée par les chantiers jeunes de Villeurbanne, attire notre regard. Il accueille sur ses côtés, les bureaux Weavers ainsi que trois classes de formations pour les apprenants Weavers, dites “ classes créatives “. Au fond du couloir, nous apercevons les bureaux d’Entourage, la deuxième colocataire, alors que le troisième, Sisuu, se trouve à l’étage du bas.

Ici, on fonctionne en collectif et les résidents partagent une charte des usages pour se répartir les tâches comme la gestion des poubelles ou du percolateur : ” On continue d’être un centre de formation et un espace de proposition pour les personnes exilées ou en précarité, mais sommes convaincus que l’intégration professionnelle se passe par la rencontre ” nous explique Savannah Martin.

” Aujourd’hui 1/3 des français ont au moins 1 grands parents étranger et pourtant la politique d’accueil est encore inhospitalière, voilà pourquoi ce tiers-lieu existe “

Flora Vidal Marron, fondatrice et directrice de Weavers France
logo
Laissez vous

Positiv In Lyon

Découvrez l'équipe

logo
logo

Apportez vos idées

Le média des récits locaux à impact positif