Les Graines Électroniques réinvente une culture douce et décarbonnée

02/05/2023 -- paru surLyon Positif

Ronalpia accompagne des structures de l’Économie Sociale et Solidaire en région Auvergne-Rhône-Alpes. C’est à travers une dizaine de programmes que l’incubateur intervient à différents stades de développement de ces entreprises. Découvrez nos cinq portraits d’entrepreneurs sociaux incubés par Ronalpia, en poursuivant avec le festival Les Graines Electroniques.

Cette semaine, Lyon Positif vous présente Les Graines Electroniques, une association mais également un festival lyonnais qui rassemble autour de la musique pour sensibiliser aux problématiques environnementales. Une programmation musicale locale durant deux jours qui comme Lyon Positif, souhaite inspirer pour pousser à l’action à travers trois grandes thématiques : Comprendre et se reconnecter à son environnement, changer le monde à son échelle et construire ensemble la société de demain. Des thématiques et un engagement qui se retrouve au sein même de la logistique de ce festival qui tente d’utiliser le plus possible des matériaux de récup et fait main. Mais ça ne s’arrête pas là, car conscient que plus il y a de festivaliers, plus l’impact environnemental de l’événement grandit, le festival met en place une jauge limitée à 500 festivaliers maximum. Une logique qui se voit aussi sur scène, puisque Les Graines Electroniques mettent autant en avant les femmes et les hommes en représentant les minorités de genres.

Tout commence par un rêve entre ami, celui de créer un festival de musique. Lindsy Reynolds, étudiant en biologie rencontre la co-fondatrice du festival, Oriane Pontet. Après s’être lancés dans l’associatif, ils décident de faire un service civique d’initiative proposé par l’association Osons ici et maintenant, afin de monter leur propre projet.

Cette aventure commence par un premier constat : “Les Hommes surconsomment et sont dépendants aux énergies fossiles… une dépendance qui détruira le secteur culturel, qu’il faut donc réinventer” selon Lindsy Reynolds, Co-fondateur des Graines Electroniques. L’association existe donc pendant 3 ans et décide de rejoindre durant 9 mois le programme “développement” de Ronalpia, basé sur des sessions collectives avec d’autres entrepreneurs de l’Économie Sociale et Solidaire. Un accompagnement qui leur permet d’être guidés par des mentors sur un modèle plus horizontal et collectif en mettant en place une gouvernance holacratique adaptée à l’association.

Des choix d’organisation et de partenariat qui ne s’arrêtent pas là et rendus possibles par Ronalpia et son réseau. Le festival a par exemple travaillé avec l’association La Poursuit, un collectif qui démocratise l’utilisation du vélo pour les déplacements des artistes et festivaliers avec des cycles-scène, des tournées à vélo… sur plusieurs trajets en France. Des collectifs qui oeuvrent pour une culture douce et décarbonée et tendent à provoquer les changements qu’ils veulent faire opérer.

” Avec la communauté de Ronalpia, on se suit un peu comme des camarades de classe d’école avec qui on a grandit ”

Lindsy Reynolds, Co-fondateur des Graines Electroniques.
logo
Laissez vous

Positiv In Lyon

Découvrez l'équipe

logo
logo

Apportez vos idées

Le média des récits locaux à impact positif